Oubliez APB ! Parcoursup est la nouvelle plateforme nationale d’admission en première année des formations du 1er cycle de l’enseignement supérieur. Comme APB, cet outil va permettre aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation, de postuler dans une formation de l’enseignement supérieur pour la rentrée 2018 et de répondre aux propositions d’admission des établissements dispensant BTS, mentions complémentaires, licences, DUT…

Comme pour toute naissance, difficile de surmonter l’angoisse du « saut dans le vide » : la peur de faire les mauvais choix, la peur d’être refusé(e) partout, la peur de manquer une échéance…
On respire ! Les équipes de Charles Péguy sont là pour vous accompagner tout au long de la procédure.

Si vous n’avez pas eu la possibilité de venir nous rendre visite sur le Salon de l’Etudiant ou lors de notre Forum de l’Orientation, séance de rattrapage ce 27 janvier entre 9 heures et 16 heures pour les Journées Portes Ouvertes. Une opportunité à saisir pour rencontrer les équipes pédagogiques et découvrir notre établissement.
Si ECTS, SLAM, UE, TO, MCAR ou DCG ne sont qu’une succession de lettres sans signification, pas de panique. Un outil numérique propose aux lycéens de terminale de découvrir les attendus et les perspectives d’insertion des différentes filières, pour préparer progressivement leurs choix. Rendez-vous sur www.terminales2017-2018.fr pour des informations générales.
Pour une connaissance approfondie de notre offre de formation, connectez-vous au site www.charlespeguymarseille.com

Pour ne pas vous mettre trop de pression, accordez-vous le droit à l’erreur. Ayez la culture du trajet, non du projet. L’orientation n’est pas une ligne droite. Rien n’est figé. Un refus aujourd’hui ne présage pas de ce que sera demain. Stages, rencontres, échecs ou succès vont vous amener à faire d’autres choix que ceux à quoi vous pensiez initialement. Logique ! Combien d’entre vous sont aujourd’hui sûrs de leur choix ? Peu… A 18 ou 20 ans, normal ! Retenez que des passerelles inattendues existent entre les formations.

Vous vous pensiez, par exemple, incapables d’intégrer une “école d’ingé en informatique” ? on vous annonce que le BTS SIO ouvre grand les portes de nombreuses d’entre elles, sans passer par la case « prépa ». Vous pensiez que le DCG allait vous condamner à travailler dans la compta et vous découvrez une formation très généraliste pour avoir le temps de peaufiner un projet professionnel. Vous vivez mal de ne pas avoir été retenu en BTS commerce international alors que vous vous destiniez à une carrière à l’étranger ? Saisissez, tout près de chez vous, l’opportunité de préparer un bachelor de l’Université
britannique de Coventry !

Ce qui est essentiel pour éviter que votre orientation ne soit le jeu du hasard est de bien vous connaitre. N’hésitez pas à échanger avec parents, professeurs et professeurs principaux, camarades, pour qu’ils vous aident à identifier vos points forts et vos fragilités. Et listez vos motivations.
Soyez ambitieux en vous autorisant le « pourquoi pas moi ? » mais restez réaliste. Lisez avec attention les attendus de chaque formation sur Parcoursup, ils vous aideront à cerner les attentes des établissements dans lesquels vous allez postuler.
Raisonnez secteur d’activité et non métiers. Les secteurs restent, les métiers évoluent vite et il est fort probable que les métiers que beaucoup d’entre vous auront demain soient encore inexistants aujourd’hui.

Qui aurait pensé, il y a quelques années encore, que l’on parlerait de community manager, de data analyst ou de pilote de drone ?

Soyez attentif à donner une bonne image de qui vous êtes. Une lettre de motivation doit, par exemple, être personnalisée. Les établissements préfèrent à coup sûr des courriers parfois un peu maladroits à des lettres stéréotypées, recopiées sur un site internet.
Vérifiez que vous n’oubliez aucune des pièces demandées pour ne pas donner l’image d’un élève bien peu impliqué dans sa démarche.

Ne postulez pas dans trois ou quatre formations différentes dans un même établissement. Vous donneriez la sensation de n’avoir de motivation pour aucune.

Si vous visitez une école ou si vous saisissez l’opportunité d’une demi-journée en immersion dans la filière demandée, optez pour une tenue sobre, adaptée au contexte professionnel, pour donner une bonne première impression. Elle est capitale !

N’oubliez jamais qu’il existe des attendus communs à toutes les formations : tenir ses engagements, arriver à l’heure, rendre un travail soigné, être assidu, avoir une posture adaptée…

Par ces quelques lignes nous espérons vous avoir aidé(e) à vous poser les bonnes questions. Pour que le
« je, demain » rime avec « destin en main ».