Madame Pascale LARDEAU, Directrice adjointe, vous propose une belle série de conseils pour vous préparer au mieux aux examens à venir. Des remarques frappées du sceaux du bon sens mais qu’il est bon de garder en mémoire …

 

PETITS CONSEILS POUR BIEN REUSSIR

Paulo Coelho, romancier brésilien, a écrit dans un ses livres : « il n’y a qu’une seule chose qui puisse rendre un rêve impossible, c’est la peur d’échouer ». Alors que les examens et partiels se succèdent et qu’élèves et étudiants se préparent à quitter Charles Péguy pour vivre, à la rentrée, une nouvelle aventure, ce message résonne plus que jamais en chacun…Petits maux, boule au ventre, surexcitation, inertie, insomnie… le stress prend des formes diverses. Les équipes se mobilisent pour soigner petites peurs et grosses angoisses…et les élèves, pour leur part, déploient des stratégies des plus usuelles aux plus audacieuses pour gagner en assurance !

Petit clin d’œil à nos élèves et étudiants…

Stratégie numéro 1. La pratique du prêt-à-mâcher

Le sujet ingurgite en quelques jours des manuels scolaires « format poche » prétendument aussi complets que le contenu dispensé en 210 heures de formation

Stratégie numéro 2. La pratique du zéro-dodo

Le sujet s’astreint à ne plus dormir pour capitaliser un maximum d’heures de révision

Stratégie numéro 3. La pratique de l’absentéisme le dernier mois de classe…

Alors que le professeur déploie des trésors d’ingéniosité pour boucler programmes et révisions dans le temps imparti, le sujet choisit, lui, de travailler dans son coin estimant qu’il a davantage à y gagner…

Stratégie numéro 4. La pratique du présentéisme passif…

Le sujet est bien en classe…mais en réalité pas tout à fait là…Il somnole, fait ses fiches, refait le monde, se met à rêver que l’examen soit finalement annulé…

Stratégie numéro 5. La pratique de la petite pilule qui booste

Le sujet ingurgite potions et gélules pour accroître les performances de sa zone de stockage-cerveau…

Stratégie numéro 6. La pratique de l’impasse

Le sujet trouve, enfin, utilité au cours de probabilité. Il estime, à vue de nez, la probabilité que telle ou telle partie du programme ne tombe pas à l’examen histoire de focaliser son attention sur ce qui est vraiment capital…

Au fond il n’y a pas tant de choses à réviser…

Ces stratégies ont pu quelquefois faire leurs preuves.  Qui ne les a jamais d’ailleurs expérimentées ? Mais permettez-nous de donner quelques conseils très généraux, pour quelques-uns extraits d’articles publiés sur Studyrama et l’Express, pour d’autres tirés de nos expériences de vieux mammouths de la pédagogie.

1. Réviser avec méthode…

« Pour réussir ses examens, il faut aimer les M&M’s ! » […]  M&M’s signifiant… méthode et motivation. Et par méthode, on entend : « faire des fiches qui récapitulent l’essentiel du cours et utilisent des moyens mnémotechniques afin d’en faire un vrai capital mémoire ». Autre conseil de méthode : savoir gérer son temps « en se fixant des délais et en s’accordant des pauses »

2. Connaître les grilles d’évaluation

Savoir ce que l’on attend de vous en matière de connaissances et de compétences, vous aidera à voir quoi mettre en avant, à anticiper les questions.

3. Avoir une bonne hygiène de vie

Un examen, c’est comme un marathon ! Si l’on arrive sans énergie, alors on est sûr de rater son départ ou de ne pas arriver au bout. L’alimentation permet de fournir de l’énergie, le sommeil aussi, en plus de permettre au cerveau de récupérer et d’enregistrer toutes les informations acquises dans la journée.

Et aérez-vous ou faites du sport !

4.S’appuyer sur vos points forts

Même s’il vaut mieux être au meilleur de sa forme partout, vous êtes peut-être plus à l’aise à l’écrit, en langues ou bien à l’oral. Dans ce cas, mettez l’accent sur vos points forts, ce qui vous donnera confiance pour le reste et vous permettra de compenser vos faiblesses.

5. Solliciter vos enseignants

Contrairement aux rumeurs véhiculées par quelques mauvaises langues, les professeurs ne finissent pas l’année début mai… Ils sont là pour vous aider ! Alors n’hésitez pas à les contacter pour demander éclaircissements et conseils méthodologiques, préparer écrits et oraux.

Et faites leur confiance !

6.Ne pas jouer les apprentis-sorciers

Il est dangereux de faire des pronostics. Si l’actualité peut évidemment avoir inspiré les concepteurs de sujet, n’oubliez pas qu’ils peuvent avoir fait preuve d’un peu d’imagination. Vous n’êtes pas à l’abri d’une surprise. Alors pas de coupe sombre dans les programmes.

7. Planifier son temps

Commencez par les tâches les plus complexes, et réservez les distractions une fois que vous avez rempli les objectifs de la journée. Pour tenir sur la durée, apprenez à faire des pauses et vous récompenser, une fois que les objectifs de votre «to do list» sont atteints.

 8. Maîtriser ses émotions

Ne passez pas plus de temps à ruminer qu’à réviser ! et relativisez ! En admettant que vous ne soyez pas complètement prêt(e) le jour de l’examen, une mauvaise note dans une matière est compensable par d’autres. Et si l’année a été ponctuée de petits échecs, c’est le moment où jamais d’en tirer des enseignements ! Tirez expérience de vos erreurs passées pour ne pas les renouveler le jour J !

 

Et surtout faites-vous un peu confiance !

Bon courage à tous !!

 

Pin It on Pinterest

Partagez !

Merci de partager notre activité !